La Commission Eclairage FUB

 

Le projet de mise en place de tests de dispositifs d’éclairages vélos s’inscrit dans l’axe du programme d’actions FUB 2017 – 2021, consacré au développement de services aux cyclistes.

À l’instar de sa commission de tests d’antivols, la FUB a lancé sa commission de tests de dispositifs d'éclairage en juillet 2017, en partenariat avec le laboratoire des Technologies Innovantes du département GEII de l'IUT de Soissons-Cuffies. Originalité de la démarche : le laboratoire de l’IUT procède tout d’abord à des mesures de performance techniques des produits sélectionnés. 

Celles-ci sont complétées par des tests terrain effectués par des usagers membres d’associations du réseau FUB, afin de recueillir leur ressenti d’usage. 

Chaque année la commission procéde au choix d'un panel d'une vingtaine d'éclairages à tester lors d'une session de test hivernale. Pour chaque système d’éclairage choisi, les tests sont effectués en deux étapes :

  • la première étape est effectuée en laboratoire et porte principalement sur la mesure de l’éclairement, de l’intensité lumineuse, de l'angle de diffusion, le calcul du rendement et de l’autonomie de l’alimentation (batterie).
  • la seconde étape est effectuée sur le terrain par des membres bénévoles d’associations, qui, sur la base de l’engagement à respecter un protocole de tests établi, complète une grille d’évaluation basée sur des données techniques et sur leur ressenti d’usage.

Pour plus de détails sur les tests  effectués : consultez la page " en savoir plus "  ou  téléchargez le livre blanc des tests d'éclairages

Pour consulter les résultats des derniers tests d'éclairage : consultez la page

Cycliste au quotidien si vous souhaitez faire partie de volontaires bénévoles pour une prochaine session de tests terrain ? :

cliquez ici pour accéder au formulaire de candidature 

 

Vos suggestions de dispositifs pour une prochaine session de tests :

Cyclistes au quotidien ou occasionnels, vous souhaitez nous faire part de votre propre expérience sur un dispositif

d'éclairage que vous utilisez, et le voir testé par la commission éclairage lors d'une prochaine édition de tests : 

cliquez ici pour accéder au formulaire 

 

​Professionnel du cycle, fabricant ou distributeur, vous souhaitez proposer des nouveautés à tester : 

cliquez ici pour accéder au formulaire 

 

 

Voici le portrait des testeuses et testeurs de la session 2020 / 2021:

Leticia, étudiante en 2ème année du DUT GEII- Université de l’Aisne à Cuffies (Soissons) en charge de la synthèse et de la publication des tests d'éclairages 2021

et une partie de l'équipe de tests laboratoires 2021 

 

Leticia, étudiant d'origine Bolivienne, en France depuis 3 ans est passionnée par la nature et les activités de plein air.

En connexion avec son intérêt pour la technologie, elle a également réalisé un éclairage arrière open source avec tracker. Sa publication est disponible ici : 

https://forum.arduino.cc/t/bms-etat-de-charge-et-sante-de-batterie-lithium-banc-cyclage-arduino/607106/50

 

 

 

 

Jean-François (Place au Vélo, Angers, 49000) 
 
Moi :
Résidant à côté d'Angers, je privilégie le vélo au maximum pour mes déplacements, professionnels comme personnels. Depuis maintenant quatre ans, j'effectue ainsi 30 à 35 km quotidiens (hors congés scolaires), soit de 1h40 à 2h de durée d'utilisation, quel que soit le temps, en campagne comme en ville. Avec des pointes fréquentes jusqu'à 70 km le mercredi. Au total, je parcours 7.000 à 8.000 km par an, principalement à Angers et dans sa région. Cela m'a permis, entre autres, de me passer d'une voiture et de développer mon endurance ;)!
 
Mon association :

Place au Vélo - Angers (49) - Fondée en octobre 1996 sous le nom de l´A.U.V.A. (Association des Usagers du Vélo Angevin), Place au vélo est une association d´usagers du vélo militant pour l´usage et la promotion de la bicyclette comme moyen de déplacement en ville. D´abord née sur la ville d´Angers, elle œuvre maintenant à l’échelle de la métropole angevine et en soutien à toute initiative dans le département.

 

Eclairages testés :

 

Mathieu (Le Zinc, Toulouse 31000) 
 
Moi :
Livreur professionnel (en vélo bien sur) et réparateur. Je parcours l'agglomération dans tous les sens, de nuit comme de jours, par tous temps.
 
Mon association :

Le Zinc est une asso d'autoréparation située sur le campus de l'université Paul Sabatier. On y privilégie avant tout le partage de la connaissance, la pédagogie est l'ouverture au plus grand nombre.

 

Eclairages testés :

 

Sebastien (La Fabrique à Biclou, Saint-Pierre-en-Faucigny,74800) 
 
Moi :
je pratique le vélo utilitaire avec une dominante pour le vélotaf même en hiver. Mon vélo est équipé d'un moteur Ozo très performant qui me permet de rouler à environ 30km/h de moyenne. Je parcours environ 1500 km par an. Je pratique le vélo principalement sur des parcours vallonés sur des routes de campagne et quelques pistes cyclables dans la vallée de l'Arve
 
Mon association :

La fabrique à biclou est un atelier participatif d'autoréparation. Nous sommes une quinzaines de bénévoles et une centaine d'adhérents. nous sommes en pleine croissance et travaillons de plus en plus pour des actions de sensibilisation à la sécurité en vélo.

 

Eclairages testés :

 

 

 

Jérôme (Vélo en Pays Royannai, Royan, 17600) 
 
Moi :
Jérôme, 40 ans, cyclotafeur, cyclotouriste, cycloman... toujours avec mon vélo (Vélo De Ville A450 premium - traditionnel, Alfine 8 chaine...) : cyclotaf tous les jours à vélo, les courses à vélo, les amis à vélo, les voyages à vélo... malgré un accident (de vélo...), vélo réparé, bonhomme un peu moins mais dès que j'ai eu le feu vert, je suis remonté sur le vélo pour en faire... encore un peu plus... hors contexte actuel environ 6000-7000 km par an.
 
Mon association :

Vélo Pays Royannais, jeune association créée en janvier 2020 peu avant le contexte difficile que nous connaissons, mais épaulée par le service mobilité de notre Agglomération (CARA) qui est né à peu près en même temps que nous. Nous voulons promouvoir l'utilisation du vélo modal (traditionnel et électrique), développer, faciliter, améliorer, sécuriser sa pratique sur le territoire du Pays Royannais, et pour tous les publics (jeunes, moins jeunes, séniors, locaux, touristes, sportifs...), avec les différents acteurs (mairie, agglo...) et d'accroître les équipements (pistes, bandes, parking...).

Page Facebook : https://www.facebook.com/velopaysroyannais

 

 

 

Clément (Vélo Utile, Saint-Brieuc, 22) 
 
Moi :
Profession libérale et père de trois enfants, j'effectue la quasi-totalité de mes déplacements à vélo, en particulier pour me rendre tous les jours au travail (20 km aller-retour). En parallèle, je suis très impliqué dans le milieu associatif vélo local où nous effectuons de nombreuses actions pour mettre en avant le vélo comme solution de déplacement au quotidien (atelier d'auto-réparation, animations, travail avec les collectivités...). En famille, nous pratiquons également le voyage à vélo qui est pour nous une formidable expérience à chaque fois que nous partons.
 
Mon association :

Vélo Utile existe depuis 2007 à Saint-Brieuc. 100% bénévole, elle est considérée comme une des associations les plus actives du grand Ouest (850 adhérents pour une ville moyenne de 45000 hab). L'association est bien connue pour son atelier d'auto-réparation très dynamique mais aussi pour ses animations originales (Festival du voyage à vélo, Challenge à vélo au boulot", balades nocturnes "Biclou-Garou", alleycats, etc...) et son travail de fond avec les collectivités au niveau des aménagements. Bref, une association incontournable dans le paysage costarmoricain !

 

 

Eclairages testés :

 

Tristan (Vélo d'Vie, Cognac,16100) 
 
Moi :
Le vélo occupe une place importante dans ma vie depuis mon plus jeune âge. Cette passion se conjugue sous différentes formes : vélotaf, cyclosportif (triathlon), voyage à vélo, mécanicien associatif ... Par conséquent elle se conjugue aussi avec diverses machines qui s'adaptent à toutes les situations : vélo cargo pour les courses, gravel pour les quotidien et les balades, route pour le sport et les compétitions et pignon fixe pour le plaisir. Peu importe la météo, j'enfourche quotidiennement mon vélo pour mes déplacements (forcément sans voiture et sans transport en commun le choix est restreint). Il n'existe pas de mauvais temps en vélo, seulement un équipement inadapté.
 
Mon association :

Vélo d'Vie encourage la pratique du vélo au quotidien, identifie les cheminements doux et propose aux pouvoirs publics des aménagements et équipements du territoire. En supplément elle fait vivre des lieux d'échange et de solidarité au travers de d'ateliers solidaires et d'événements orienté à l'apprentissage.

 

 

Eclairages testés :

 

Sebastien (Véloxygène 90, Belfort, 90) 
 
Moi :
Je suis un Belfortain de 46 ans, et cycliste au quotidien. N'ayant plus de voiture depuis 2012 dans notre famille, tout se fait à vélo, ou vélo + train. Nous voyageons aussi en vélo avec ma conjointe et nos 4 enfants (3 à 12 ans): chaque année nous partons avec nos sacoches, notre tente ... pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois en Europe. Je parcours ainsi entre 3000 et 6000 km par an, en ville surtout, mais aussi en campagne lors de nos voyages. Autant dire que le vélo est pour moi un mode de vie, mais aussi un moyen de montrer que la voiture n'est pas indispensable, ce qui bénéfique à la planète ...et au porte monnaie !
 
Mon association :

Véloxygène 90, affiliée FUB, promeut l'usage du Vélo dans tout le Territoire de Belfort. Notre activité principale consiste à rencontrer les élus pour leur faire remonter les points dangereux pour les cyclistes, ainsi que d'être force de proposition pour de nouveaux aménagements cyclables. Nous organisons aussi des sessions de gravage de vélo.

Site internet : http://veloxygene90.free.fr/

 

 

Eclairages testés :

Gabriel (Choisir le Vélo, Antibes, 06) 
 
Moi :
J'habite Antibes, ville dense de la très urbanisée côte d'azur. Se déplacer est compliqué: mais à vélo, c'est déjà beaucoup plus beau. Je pratique plusieurs disciplines de velo pour le plaisir et pour le côté utile. De plus en plus j'essaye de convertir mes trajets locaux en trajets velo dès que possible. Je n'arrive pas a trouver d'autre mode de déplacement aussi efficace: léger, rapide, économe, sociable, communautaire, sain, naturel, tout en détente, loisir, sportif, propre. Son seul problème: la cohabitation avec le monde motorisé - un monde de confort illusoire dans lequel ses habitants ne se rendent compte de la dangerosité et de la frustration accumulée.
 
Mon association :

Choisir est une association loi 1901 créée en 2001 visant à agir en faveur du développement durable. En 2015, elle recentre ses actions pour devenir Choisir Le Vélo et promouvoir l’usage du vélo au quotidien dans tout l’Ouest des Alpes-Maritimes. Qu’il soit utilitaire, touristique ou sportif,  le vélo a tant à apporter qu’il mérite une place de choix dans notre belle région.

Ateliers participatifs, bourses aux vélos, vélo-école, aide aux usagers du vélo, conseil aux collectivités... Nos nombreuses activités sont assurées par nos trois antennes locales des agglomérations de Grasse, Cannes et Antibes.

Finalité et objectifs * Faciliter l’usage du vélo dans les déplacements quotidiens pour tous les publics ; * Faire de l’usage du vélo un levier d’insertion économique et sociale ; * Favoriser un moyen de déplacement économe source de bien-être et de santé ; * Compléter le maillage des transports en communs en développant l’intermodalité ; * Créer une dynamique entre les acteurs et les habitants pour que les usages du vélo deviennent un outil de développement durable local ; * Représenter les usagers du vélo auprès des décideurs locaux ;

 

 

Eclairages testés :

 

Arthur et Florian (la FUB, Strasbourg, 67000) 
 
Arthur :
J'utilise le vélo dès que c'est possible : pour mes trajets domicile - travail, pour les vacances, pour des sorties les week-end. .
 
Florian :

Je suis cycliste du quotidien, j'utilise mon vélo comme moyen de locomotion pour me rendre au travail, faire mes courses et toutes commodités urbaines. En ville j'opte pour la simplicité avec un vélo à pignon fixe, sans vitesses ni fioritures mais pas sans efficacité ! J'ai également un vélo type gravel, avec lequel je fais des sorties de route, des week-end sur les pistes forestières des Vosges, et voyages à vélo. Je n'ai cependant pas trop eu l'occasion d'essayer la lampe dans ces conditions du fait des couvres-feux et confinements successifs, seulement une sortie hors agglomération avec un gros groupe de cyclistes (une cinquantaine de personnes). Enfin, j'ai une pratique plus confidentielle de VTT, pour laquelle je n'utilise pas d'éclairage. J'habite à Strasbourg, magnifique pour le vélo au quotidien !

 

 

Eclairages testés :

 

 

Annabelle :
Bonjour, je suis une nantaise de 35 ans. Le vélo, c'est ma liberté de mouvement. Il en est devenu mon mode de déplacement du quotidien de part son aspect écologique, pour éviter les bouchons ou les transports en commun, on sent l'air frais sur soi : ça oxygène! Avec une moyenne de 4000 km/an, mon vélo m'amène au travail, chez les copains, dans des lieux de loisirs, on fait une belle équipe! heureusement, car mieux vaut bien connaitre sa monture et ses ressources pour circuler en toute sécurité dans le trafic de la ville.
 
Pierre :

cycliste plutôt expert, je me sers du vélo (fixie) pour le trajet domicile travail avec un peu de campagne sur mon trajet, je fais des sorties longues en vélo route le dimanche en journée, et parfois du vtt. Environ 2000 km/an. J'ai 58 ans, je vis en Occitanie. La situation de crise sanitaire m'a amené à télétravailler 2 jours / semaine, et moins utiliser le vélo pour aller travailler. Le couvre feu a aussi engendré une réduction de mon utilisation vélo. en temps normal, je roulerais plus.

 

 

Eclairages testés :

Voici le portrait des testeuses et testeurs de la session 2019 / 2020 :

Arnaud et Laure (CADRes Colmar et environs, Colmar 68000) 
 
Arnaud :

Je pratique depuis quelques années maintenant régulièrement du vélo pour tous mes déplacements en ville. Bien plus pratique, rapide et moins polluant que de prendre la voiture, et tourner en rond pour trouver une place de parking. Le "vélotaf" est devenu un réflexe toute l'année même par temps de pluie ou de grand froid (il suffit juste d'avoir un poncho et de bien s'habiller) avec en bonus l'IKV par ma société. L'arrivée de nos enfants nous a incité à investir dans un vélo-cargo qui est un vrai bonheur pour leur déplacement et pour faire les courses. L'objectif 2021 est de partir durant les vacances d'été à vélo en partant de Colmar jusqu'au lac de Constance.

Laure :

Passionnée de vélo, entrepreneure exerçant de mon domicile et maman d'une petite tribu de 2 enfants (3 et 6 ans) je circule chaque jour et par tout temps entre mon domicile et chaque destination (dans un rayon de 10km) avec un vélo-cargo. J'utilise également notre vélo pour toutes les balades faites les Week-ends et nous projetons un voyage à vélo en famille en Allemagne l'année prochaine sans doute.

Mon association :

L'association CADRes Colmar et environs (Cyclistes Associés pour le Droit de Rouler en sécurité) est une association qui poursuit plusieurs objectifs :
 - Promouvoir l’utilisation du vélo comme moyen de déplacement silencieux, pratique, économique, sain et non polluant ;
 - Réunir les personnes motivées par l’utilisation du vélo afin d’être leur relais auprès des pouvoirs publics ;
 - Proposer aux pouvoirs publics des projets pour faciliter l’usage du vélo tels que l’amélioration des pistes cyclables actuelles, la création de nouvelles voies cyclables et de parkings sécurisés et couverts, la sécurisation des voies mixtes ;
 - Informer les cyclistes des moyens pratiques pour circuler et stationner en toute sécurité.

Pour atteindre ses objectifs, notre association organise divers types d’actions (festival voyages, vélo-école, campagne d'éclairage, …).

 

Eclairages testés :

 

Catherine, 58 ans (Dérailleurs, Caen 14000) 
Moi :
Normande, je pratique le vélo depuis de nombreuses années, aussi bien en vélo-taf, vélo-courses, vélo-loisirs, vélo-vacances en France et à l'étranger, aussi bien en ville (environ 80km/semaine) qu'en campagne (environ 500km/an tout confondu).
Je me sens experte mais toujours prudente.
 
Mon association :
L'association Dérailleurs milite pour faciliter le déplacement à vélo que ce soit en mileiu urbain ou périurbain. Elle offre également la possibilité de balades sur la demi journée et sur 5 jours environ une fois par an. Elle participe à l'étude, le relevé des voies vertes et véloroutes. Elle mène des actions de sensibilisation à la sécurité routière. 

Eclairage testé :

 

François (A Pinces et à Vélo, Romans-sur-Isère 26100) 
 
Moi :
Depuis tout petit (aie les genoux), je suis un adepte du vélo pour tous les usages. Chaque fois que je monte dessus, j'ai le sourire que je perds parfois avec la crainte de quelques automobilistes irrespectueux. J'utilise majoritairement mon un vélo trekking et aussi un VAE (pratique pour les courses et les jours de vent de face pff !), un VTT  (de moins en moins) et fais chaque année une petite virée en cyclo touriste. Pour moi, c'est la plus belle invention du monde ! (Avec l'accordéon !)
 
Mon association :
A Pinces et à Vélo est une association à Romans sur Isère/ Bourg de Péage (Drôme) de promotion des déplacements à pied et à vélo. Elle a un atelier coopératif d'autoréparation (Kazacycles), de marquage antivol, de vélo école et organises des sorties familiales, des actions en milieu scolaires, des vélorutions et donne son avis quand elle est sollicitée sur l'aménagement de la ville (rare).

Eclairages testés :

 

Jennifer (Metz à Vélo, Metz 57000) 
Moi :
Vélotafeuse sur Metz et son agglomération, je pratique tout type de vélo. Je roule aussi bien en ville qu’en campagne, sur un VTT, Gravel, cargo.  Je possède 5 vélos pour rouler mes 5000 km à l'année.
 
Mon association :

Metz à vélo, association de promotion à l'usage du vélo sur Metz et son agglomération. Pour cela, nous sommes sur plusieurs secteurs avec notamment un atelier participatif, de la vente de vélo et pièces d'occasion, réfèrent au marquage bicycode. Nous organisons des balades, des courses à vélo, participons à des événements autour de la culture vélo.
Nous sommes également acteur pour le vélo école adulte ainsi que le vélo école enfant avec le programme " savoir rouler ".
Notre association, avec des 500 membres, participe aux consultations avec la ville et la métropole sur l'aménagement, la sécurité des usagers.

Eclairages testés :

 

Jean-Yves (Zig-Zag, Nevers 58000) 
 
Moi :

J'utilise le vélo pour trois fonctionnalités : déplacement pour le travail et les trajets au quotidien dans ma ville, le sport et la randonnée, notamment lors de vacances à vélo ; j'utilise ainsi le vélo pour me faciliter les déplacements, entretenir ma forme et éviter la pollution.
Donc plusieurs vélos dans le garage, du fixie à la randonneuse en passant par le VTT...cela prend de la place !
Nevers est une ville idéale en terme de taille pour le vélo même si quelques montées ralentissent les trajets !

 
Mon association :

Zig-Zag est une association de promotion du vélo dans Nevers et son agglomération. Depuis plusieurs années elle essaie d'influencer les différentes municipalités pour favoriser le développement de la pratique du vélo.
Dernièrement nous avons envoyé un questionnaire ainsi que des pistes de développement à tous les candidats aux municipales sur Nevers pour recueillir leur programme et les actions qu'ils envisagent s'ils sont élus.

 

Eclairages testés :

 

Emeline (Dérailleurs , Caen 14000) 
 
Moi :
Ancienne cyclotouriste avec encore des envies d'aventures, le vélo est par toutes les heures et tous les temps mon allié idéal. Devenue vélo-taffeuse il y a 3 ans, j'utilise le vélo pour tous mes déplacements et apprécie aussi le cyclisme sur route en club le week-end. La question préférée de mon entourage "Alors toujours à vélo ?". Gain de temps, de santé, pourquoi changer ?!
 
Mon association :

Dérailleurs est une association membre de la FUB qui veille à la défense de l'usager cycliste et à promouvoir l'usage du vélo comme véritable mode de transport dans le Calvados. En plus de ses actions auprès des collectivités territoriales, un atelier de marquage BICYCODE et des balades dominicales sont organisés chaque mois.
Site internet : http://derailleurscaen.net/

 

Eclairages testés :

 

Lucas (FUB, Strasbourg 67000) 
 
Moi :

Vélottaffeur quotidien, je roule principalement en ville à Strasbourg mais également en dehors les week-ends. J'ai 27 ans et je suis plutôt confirmé (mais surtout confiné à l'heure actuelle) en matière de vélo. Ancien salarié de la FUB à Strasbourg, j'ai eu l'honneur de participer à la première édition du baromètre des villes cyclables 2017. J'œuvre aujourd'hui encore pour le développement du vélo à Strasbourg et ailleurs. Je suis toujours motivé pour une virée à vélo, que ce soit à la journée ou sur plusieurs semaines, sur les routes ou sur les sentiers de montagne.

J'ai travaillé pendant 1 an à la FUB sur le premier baromètre des villes cyclables. Je n'y travaille plus aujourd'hui mais je reste proche de mes anciens collègues :)

 
 

Eclairages testés :

 

 

Sébastien (CADRes Colmar, Colmar 68000) 
 
Moi :
Une journée sans vélo est une journée sans soleil. Sensible à la protection de l’environnement, je me déplace à vélo pour le travail, les courses, dépose des enfants et les loisirs. Je roule principalement en ville environ 3000 km/an, avec d’anciens trajets domicile - crèche - travail en remorque. Je partage le plaisir du vélo avec mes enfants lors des voyages itinérant et nuits en tente.
 
Mon association :
CADRes Colmar est une association d’usagers du vélo qui organise tout au long de l’année des évènements (campagne d’éclairage, parade à vélo...) et tient une vélo-école. Elle milite auprès des institutions publiques pour une meilleure prise en compte des besoins des cyclistes avec, par exemple, des comptages et propositions d’aménagement sur des secteurs sensibles.
 

Eclairages testés :

 

Brice (Vélocité, Montpellier 34000) 
 
Moi :
Depuis 10 ans, je sillonne la métropole de Montpellier en vélo pour me rendre au boulot et pour mes loisirs. L'éclairage est très important dans mes trajets car de nombreuses pistes ne sont pas éclairés. J'ai donc épuisé beaucoup d'éclairages avant de trouver mon bonheur.
 
Mon association :
L’association Vélocité Grand Montpellier rassemble, défend les cyclistes et améliore leur sécurité. Vélocité promeut l’usage du vélo dans le Grand Montpellier pour une ville plus humaine.
 

Eclairages testés :

 

Stéphanie (Abri Syklett, Lorient 56100) 
 
Moi :
Je pratique le vélo au quotidien pour mes trajets domicile / travail (22 km/jour), pour déposer les enfants à l'école, et autant que possible sur les déplacements loisirs du week-end. Avec un vélo cargo fabriqué "maison", nous apprécions particulièrement les balades en famille au cours desquelles les enfants et les grands partagent facilement ce qu'ils voient, et discutent en pédalant. Habitant à la campagne, notre sécurité sur les routes hors agglomération est bien sûr notre priorité !
 
Mon association :
L'abri Syklett est une association participative de réparation de vélo, d'insertion, de partage et de transmission de savoirs. Des ateliers de construction de vélos rallongés font le bonheur des familles avec de jeunes enfants qui veulent continuer à pédaler au quotidien !
 

Eclairage testé :

 

Jennifer (RéMyFaCiLàVéLo, Saint-Rémy-de-Provence 13210) 
 
Moi :
Présidente de l'association RéMyFaCiLàVélo, je vélotafe tous les jours pour parcourir les 4 km qui me séparent de mon lieu de travail. Au passage, je fais un petit détour pour amener mes 2 enfants à l'école : le grand (8 ans 1/2) en autonomie et la petite (5 ans 1/2) en vélo-suiveur. Dans notre petite ville rurale mais où presque rien ne manque, 95 % de nos trajets du quotidien se font à vélo, les enfants râlent quand on prend la voiture !
 
Mon association :
RéMyFaCiLàVélo a été créée fin 2018 par quelques familles pour promouvoir le vélo comme moyen de transport du quotidien dans notre ville de Saint-Rémy-de-Provence. Nous comptions une cinquantaine d'adhérents fin 2019. Après un gros travail pour préparer les municipales, nous allons maintenant nous recentrer sur des activités plus classiques de lobbying, conseils, ateliers ponctuels, balades etc. pour faire avancer la cause du vélo et faire en sorte que de plus en plus de saint-rémois laissent leur voiture au garage.
 

Eclairage testé :

 

Voici le portrait des testeurs de la session 2018/2019 :

Clarisse, 36 ans (Le Vieux Biclou, Montpellier 34000) 
 
Moi :
Je me déplace à vélo au quotidien depuis l’adolescence. Les week-ends de printemps à l’automne, j’ai fait du vélo pour le loisir, sur la journée ou parfois sur plusieurs jours, notamment dans le Cévennes. Actuellement, les trajets pour le travail représentent environ 5000 Km/an en ville, auquel il faut ajouter les divers autres déplacements à buts utilitaires.
 
Mon association :
Le Vieux Biclou est un atelier associatif d’autoréparation de vélo. La réparation des vélos se fait en utilisant le matériel mis à disposition par l’association. Elle organise divers évènements, comme des cours de mécanique pour apprendre à entretenir son vélo. L’association vend des vélos d’occasion, qui ont été révisés et réparés. Elle peut aussi apporter de l’aide pour mener des projets à vélo.
 

Eclairage testé :

 

Matthieu (Véloxygène, Belfort 90000) 
 
Moi :
J’utilise mon vélo pour me rendre au travail tous les jours et comme moyen de transport/ utilitaire dans une ville de 49 000 habitants et son agglomération. Je pars en voyage à vélo en famille une fois par an. Je m’intéresse au matériel vélo que je connais bien et que je répare moi-même.
 
Mon association :
Véloxygène 90 soutient les initiatives des personnes et des associations, recueille les propositions des usagers et les répercute au niveau des collectivités. Ses objectifs sont de développer l’usage du vélo comme mode de transport, d’améliorer la sécurité des cyclistes et de rassembler et défendre les usagers de la bicyclette en ville.

Eclairage testé :

 

Julie, 41 ans (Rayons d'Action, Bron 69500) 
 
Moi :
Habitant dans la campagne bretonne et travaillant en ville, je pratique du vélo sur tous types de terrains. Je "vélotaffe" depuis des années quel que soit le temps. Je prends mon vélo également pour faire des courses et me balader.
 
Mon association :

J’ai fait partie de l’association Rayons d’Action, c’est une association rennaise créée en 2005. Elle a pour objectifs de promotionner la bicyclette comme moyen de transport à Rennes Métropole et de représenter des usagers du vélo. Elle compte plus de 500 adhérents.

 

Eclairage testé :

 

Frédéric (Vélo pour Tous, Rochefort 17300) 
 
Moi :

J’effectue depuis quotidiennement les déplacements au travail à vélo (MBK Greenfield). Membre des associations de cyclotouristes et de tandémistes, les week-end sont donc l’occasion de visiter à vélo, en tandem (Pino Hase) les régions voisines avec les amis.

Durant les vacances d’été, en cyclo-camping, au guidon du tandem, nous visitons par des boucles de 2000 km en moyenne l’Europe (Suisse, Allemagne, Belgique, Pays Bas). Nos pérégrinations particulièrement lors des traversées des métropoles, nous ont beaucoup apporté dans la réflexion sur notre pratique.

Expérience que je partage en militant dans l’association locale: Vélo pour Tous en Pays Rochefortais.

 
Mon association :

L’association née en mars 2004, a pour but de promouvoir l’usage du vélo au quotidien dans le Pays Rochefortais. Elle encadre une école à vélo pour adulte dont certains en situations de handicap, soutient et accompagne des scolaires dans leurs projets. Cette association organise une bourse aux vélos, des opérations de marquages des vélos, de récupérations et recyclage des vélos. Elle essaie d’apporter son expertise lors des rencontres avec les services techniques de la ville. Dernièrement, elle a revisité les circuits touristiques du territoire.

 

Eclairage testé :

 

Daniel (ADAV, Lille 59000) 
 
Moi :

J’ai 75 ans et j’ai fait 4500 km en 2018 (Ville et VTC).

Mon association :

Créée en 1982, l’association Droit au vélo (ADAV) s’est donnée pour but de promouvoir et faciliter les mobilités actives (la marche et le vélo) et de manière générale, tous les modes de déplacement respectueux de l’environnement comme moyens de circulation privilégiés, d’améliorer la sécurité des cyclistes et des piétons et de les représenter dans la régions Hauts-de-France.

-- ADAV, j’anime l’antenne du Béthunois dans le Pas de calais !!!!!

 

Eclairage testé :

 

Richard (FaRàvélo, Fontaine aux Roses 92260) 
 
Moi :
Je fais du vélo tous les jours depuis quelques année, pour les déplacements urbains et périphériques, en randonnées l’été et de plus en plus en pratique sportive le week-end.
 
Mon association :
FaRàvélo promeut l’usage du vélo en ville pour une mobilité active et écologique, communique avec les élus pour obtenir des infrastructures et organise des randonnées, des ateliers de réparation et des réunions d’information.
 

Eclairage testé :

 

Florent (La P'tite Rustine, Bron 69500) 
 
Moi :
J’ai découvert au collège que le vélo était mon meilleur associé pour gagner du temps, mais aussi m’évader et me sentir libre. Depuis il n’a jamais été loin de moi et a participé à éveiller ma fibre écologique et mon amour de la découverte du voyage et de la nature. Aujourd’hui c’est mon meilleur allié pour tous mes déplacements quotidiens, mais aussi pour le sport sur route et de plus en plus pour les voyages.
 
Mon association :
La P’tite Rustine est un atelier participatif, où tout le monde peut venir apprendre à réparer ou entretenir son vélo, recycler des pièces de vélos données ou construire de nouveaux vélos qui seront revendus par l’association. C’est un lieu de partage et d’entraide autour de la bicyclette.
 

Eclairage testé :

 

Thierry (Hochfelden 67) 
 
Moi :
J'utilise mon vélo au quotidien. C'est un vtt transformé en vtc que j'emporte chaque jour, toute l'année, dans le train direction Strasbourg pour être libre de circuler au centre ville et ses alentours.
Fini les bouchons, la places de parking rares et payantes, le vélo remplace ma voiture la semaine pour de nombreux déplacements très rapide et me permet de faire de l'exercice physique au quotidien.
Les week-end, par beau temps, c'est en famille que nous utilisons nos vélos, en vtc pour nous les parents et en vtt pour les enfants, pour faire de belles et longues ballades dans la région de Hochfelden (67) et ses alentours.
 

Eclairage testé :

 

 

Thomas, 20 ans  (IUT de l'Aisne, Soissons 02200
 
Moi :
Je suis étudiant à l’IUT de l’Aisne qui c’est remis récemment au vélo. Je fait du VTT pour me détendre, me rendre au travail et des sorties généralement de 20 à 50 km. J’utilise mon vélo tous les jours pendant environ 50 min.
Je suis dans l’Aisne dans une petite forêt tranquille. Donc, je roule en performance sur des chemins de terre accidentés.
 
Mon école :
L'université Picardie Jules Vernes possède de petits groupes d'étudiants qui ne se déplacent qu'à vélo. Avec notre professeur, nous faisons de mesures sur les performances de différents éclairages pour notre consommation personnelle ou un achat d'éclairages en commun.
 
 

Eclairage testé :

 

Mehdi (ADTC Se déplacer autrement, Grenoble 38000) 
 
Moi :
En plus d’être un sportif du dimanche, je roule tous les jours à vélo depuis 15 ans pour mes trajets urbains et semi-urbains, de 6 à 20 km par jour autour de Grenoble. Quand j'étais enfant ou adolescent, pouvoir se déplacer à vélo représentait une forme de liberté et d'autonomie
Je ré-assemble souvent des vélos à partir de vélos plus anciens mais malheureusement, on trouve de tout dans les éclairages vendus et certains ne sont absolument pas conçus pour une utilisation quotidienne, donc je veille toujours à les doter d’un éclairage fonctionnel pour pouvoir rouler à toute heure et tout au long de l’année.
 
Mon association :
Depuis 1974, "l'ADTC Se déplacer autrement", c’est un millier d’adhérents, des bénévoles actifs, une équipe de salariés qui militent pour le tramway, le vélo urbain, le RER Grenoblois, les Zones 30, les double-sens cyclables, le train-tramway, la simplification de la politique tarifaire des transports en commun.
Nous cherchons à modérer la circulation, partager la rue autrement et proposer des alternatives à ceux qui sont prisonniers du transport individuel en voiture.
 
 

Eclairages testés :

 

Clémence (Place au vélo Laval, Laval 53000) 
 
Moi :
J’habite dans la vieille-ville de Laval. Après avoir été enseignante je me forme pour devenir agricultrice, mon mari et moi avons 5 enfants et je me déplace le plus possible à vélo, en triporteur pour les trajets vers l'école, pour les courses ou les ballades avec les plus jeunes ou en vélo pliant (que je monte dans le TER) pour rejoindre la ferme où je suis en stage une semaine par mois. J'apprécie l'autonomie que me donne le vélo y compris plus loin des villes quand la connexion avec le train est possible.
 
Mon association :
Place au Vélo Laval est une association, loi 1901, qui a pour but de développer et faciliter les déplacements dans Laval-Agglo, de promouvoir le vélo utilitaire comme moyen de transport ainsi que la marche à pied et les transports en commun, de représenter les cyclistes urbains et de loisirs auprès des élus, et de faire des propositions d’aménagements cyclables aux élus.
 
 

Eclairage testé :

 

Alexandre  (EDEN, Nancy 54000) 
 
Moi :
Cycliste urbain depuis 35 ans, je fais principalement du vélo pour me rendre au travail ainsi que pour des petites courses et mes sorties en ville. Peu de sorties sportives ou de balades, surtout pas en hiver. Mon “vélotaf” se résume à 4 fois 3 km par jour, plus occasionnels rendez-vous en ville.
 
Mon association :
EDEN est une association de défense de l'environnement nancéien, Fondée en 1991, n’a jamais cessé d’aiguillonner le débat et d’agir pour une meilleure prise en compte du développement durable dans la politique de la ville.
Plus que jamais, nos actions sont d’actualité : le réchauffement climatique, la diminution des ressources pétrolières, l’érosion de la biodiversité sont autant de défis que nos sociétés devront relever au cours de ce XXIème siècle. Si ces menaces globales peuvent nous paraître bien lointaines, l’association EDEN est persuadée que les solutions sont à portée de chacun de nous et qu’elles se construisent dans notre vie quotidienne de citoyen.
 

Eclairage testé :

 

Francine, 28 ans (Collectif des Vélos en Ville, Marseille 13001) 

 
Moi :
“Vélotaffeuse” par tout temps (soleil, pluie, vent, neige). Je roule entre 75 à 100 km par semaine en moyenne et surtout en ville à Marseille.
 
Mon association :
L’association Collectif Vélos en Ville a pour objectif de sensibiliser, de former et de faire participer le public le plus large possible au développement de la pratique du vélo en ville.
Elle a été créée il y a 23 ans et participe à de nombreuses actions afin de faciliter l'utilisation du vélo comme mode de déplacement pour tous.
 

Eclairage testé :

Voici le portrait des testeurs de la session 2017/2018 :

Mélanie (BAPAV, Brest 29200) 

Pratique du vélo au quotidien, majoritairement urbain

Vélotaffeuse au quotidien, je me sers aussi de mon vélo pour aller faire mes courses, me rendre à mes activités, aller chez des amis... Mes déplacements se font principalement en ville et centre-ville. Quelques balades en campagne le week-end.

Eclairages testés :

 

Cécilia, 31 ans (BAPAV, Brest 29200) 

Pratique du vélo au quotidien, majoritairement urbain

Active de 31 ans récemment arrivée à Brest, je vais au travail à vélo chaque jour et pour tous mes déplacements en ville (env 3500 km/an) en vélo électrique, par tous les temps sur des routes urbaines majoritairement.

Eclairages testés :

 

  Simon, 19 ans (IUT de Cuffies-Soissons 02200) 

Pratique du vélo au quotidien, moitié rurale moitié urbaine, circulation le matin et le soir.

J'utilise mon vélo pour me rendre à l'IUT tous les jours, je suis débutant dans l'utilisation du vélo au quotidien. Je fais environ 1400km/an.

Eclairages testés :

 

Arnaud, 50 ans (IUT de Cuffies-Soissons 02200) 

Pratique du vélo au quotidien, moitié rurale moitié urbaine, circulation à toute heure de la journée.

J'utilise mon vélo pour aller à l'IUT et me balader aux alentours de Soissons. J'utilise le vélo comme moyen de transport depuis trés longtemps. Je fais environ 25000km/an.

Eclairages testés :

 

  Thierry (Vélod’vie, Cognac 16100) 

Pratique du vélo au quotidien, urbain et périurbain.

Je me rends quotidiennement à mon travail en vélo en utilisant des secteurs périurbains peu éclairés. J'effectue également tous les trajets inférieurs à 10-15km par ce mode de transport, soit au total environs 4 à 5000 km/an.

Eclairages testés :

 

  Daniel, 67 ans (La Roue Libre de Thau, Sète 34200) 

Pratique du vélo au quotidien, plutôt urbain et plutôt de jour.

Je me déplace à vélo quotidiennement (sans voiture) plutôt en ville, mais également hors agglomération. Plutôt cycliste averti et habitué au vélo en ville, âgé de 67 ans je me déplace à vélo en ville depuis les années 70.

Eclairages testés :

 

Paul, 58 ans (La Roue Libre de Thau, Sète 34200)

Pratique du vélo au quotidien, urbain et rural, matin et soir.

Je me suis mis au vélo depuis mon installation à Sète en 2013. J'utilise mon vélo pour aller travailler, faire mes courses et me rendre sur mes lieux de loisir. Le vélo est devenu mon moyen de transport privilégié en ville et hors agglomération.

Eclairages testés :

 

Laure, 70 ans (La Roue Libre de Thau, Sète 34200)

Pratique du vélo au quotidien

Pratique le vélo comme moyen de déplacement depuis 20 ans

Eclairage testé :

 

  Xavier (Vélod’vie, Cognac 16100)

Pratique du vélo au quotidien, urbain et rural, de jour comme de nuit.

J'utilise mon routier peugeot de 1977 pour circuler en ville hors travail et c'est sur ce vélo que j'avais monté l'éclairage. Je l'ai donc testé le WE et en soirées. J'utilise un vélo récent pour me rendre frequement à mon travail distant de 15km ( 35 mn ) avec une alternance de circulation ville ( 15 mn ) campagne ( 20 mn ).

Eclairages testés :

 

Susan (Vél’Orient, Lorient 56100)

Pratique du vélo au quotidien

J'utilise le vélo depuis l'enfance. Il me sert surtout pour mes trajets domiciles-école-loisirs.

Eclairages testés :