La Commission Eclairage FUB

Le projet de mise en place de tests de dispositifs d’éclairages vélos s’inscrit dans l’axe du programme d’actions FUB 2017 – 2020, consacré au développement de services aux cyclistes.

A l’instar de sa commission de tests d’antivols, la FUB a lancé sa commission de tests de dispositifs d'éclairage en juillet 2017, en partenariat avec le laboratoire des Technologies Innovantes du département GEII de l'IUT de Soissons-Cuffies. Originalité de la démarche : le laboratoire de l’IUT procède tout d’abord à des mesures de performance techniques des produits sélectionnés. 

Celles-ci sont complétées par des tests terrain effectués par des usagers membres d’associations du réseau FUB, afin de recueillir leur ressenti d’usage. La seconde édition de comparatif «d'éclairages » est disponible depuis juin 2019 et vient compléter nos conseils en matière d’équipement et de sécurité.

Chaque année la commission procéde au choix d'un panel d'une vingtaine d'éclairages à tester lors d'une session de test hivernale. Pour chaque système d’éclairage choisi, les tests sont effectués en deux étapes :

  • la première étape est effectuée en laboratoire et porte principalement sur la mesure de l’éclairement, de l’intensité lumineuse, de l'angle de diffusion, le calcul du rendement et de l’autonomie de l’alimentation (batterie).
  • la seconde étape est effectuée sur le terrain par des membres bénévoles d’associations, qui, sur la base de l’engagement à respecter un protocole de tests établi, complète une grille d’évaluation basée sur des données techniques et sur leur ressenti d’usage.

Pour plus de détails sur les tests  effectués : consultez la page " savoir plus "  ou  téléchargez le livre blanc des tests d'éclairages

Pour consulter les résultats des derniers tests d'éclairage : consultez la page

 

 

Voici le portrait des testeurs de la session 2018/2019 :

Clarisse, 36 ans (Le Vieux Biclou, Montpellier 34000) 
 
Moi :
Je me déplace à vélo au quotidien depuis l’adolescence. Les week-ends de printemps à l’automne, je fais du vélo pour le loisir, sur la journée ou parfois sur plusieurs jours, notamment dans les Cévennes. Actuellement, les trajets pour le travail représentent environ 5000 Km/an en ville, aux-quels il faut ajouter les divers autres déplacements à buts utilitaires.
 
Mon association :
Le Vieux Biclou est un atelier associatif d’auto-réparation de vélos. La réparation des vélos se fait en utilisant le matériel mis à disposition par l’association. Le Vieux Biclou organise divers évènements, comme des cours de mécanique pour apprendre à entretenir son vélo. L’association vend des vélos d’occasion, qui ont été révisés et réparés. Elle peut aussi apporter de l’aide pour mener des projets à vélo.

 

Eclairages testés :

 

Matthieu (Véloxygène 90, Belfort 90000) 
Moi :
J’utilise mon vélo pour me rendre au travail tous les jours et comme moyen de transport utilitaire dans une ville de 49 000 habitants et son agglomération. Je pars en voyage à vélo en famille une fois par an. Je m’intéresse au matériel vélo que je connais bien et que je répare moi-même.
 
Mon association :
Véloxygène 90 soutient les initiatives des personnes et des associations, recueille les propositions des usagers et les répercute au niveau des collectivités. Ses objectifs sont de développer l’usage du vélo comme mode de transport, d’améliorer la sécurité des cyclistes et de rassembler et défendre les usagers de la bicyclette en ville.

Eclairage testé :

 

Frédéric (Vélo pour Tous en Pays Rochefortais, Rochefort 17300) 
 
Moi :
La soixantaine pointant à l'horizon, Rochefortais d'adoption depuis bientôt 30 ans, j’effectue depuis quotidiennement mes déplacements au travail à vélo (MBK Greenfield). Membre des associations de cyclotouristes et de tandémistes, les week-ends sont donc l’occasion de visiter à vélo, en tandem (Pino Hase) les régions voisines avec les amis. Durant les vacances d’été, en cyclo-camping, au guidon du tandem, nous visitons par des boucles de 2000 km en moyenne l’Europe (Suisse, Allemagne, Belgique, Pays Bas). Nos pérégrinations particulièrement lors des traversées des métropoles, nous ont beaucoup apporté dans la réflexion sur notre pratique. Expérience que je partage en militant dans l’association locale: Vélo pour Tous en Pays Rochefortais.
 
Mon association :
L’association Vélo pour Tous, née en mars 2004, a pour but de promouvoir l’usage du vélo au quotidien dans le Pays Rochefortais. Elle encadre une vélo-école pour adultes, dont certains en situations de handicap, soutient et accompagne des scolaires dans leurs projets. Cette association organise une bourse aux vélos, des opérations de marquages BICYCODE® des vélos, de récupérations et recyclage des vélos. Elle essaie d’apporter son expertise lors des rencontres avec les services techniques de la ville. Dernièrement, elle a revisité les circuits touristiques du territoire.

Eclairages testés :

 

Julie, 41 ans (Rayons d'Action, Rennes 35200) 
Moi :
Habitant dans la campagne bretonne et travaillant en ville, je pratique du vélo sur tous types de terrains. Je "vélotaffe" depuis des années quel que soit le temps. Je prends mon vélo également pour faire des courses et me balader.
 
Mon association :
Je fais partie de l’association Rayons d’Action, c’est une association rennaise créée en 2005. Elle a pour objectifs de promotionner la bicyclette comme moyen de transport à Rennes Métropole et de représenter des usagers du vélo. Elle compte plus de 500 adhérents.

Eclairages testés :

 

Richard (FaRàvélo, Fontenay-aux-Roses 92260) 
 
Moi :
Je fais du vélo tous les jours depuis quelques années, pour les déplacements urbains et périphériques, en randonnées l’été et de plus en plus en pratique sportive le week-end.
 
Mon association :
L'association FaRàvélo promeut l’usage du vélo en ville pour une mobilité active et écologique. Elle communique avec les élus pour obtenir des infrastructures et organise des randonnées, des ateliers de réparation et des réunions d’information.
 

Eclairage testé :

 

Daniel, 75 ans (ADAV , Lille 59000) 
 
Moi :
J'ai 75 ans et j'ai fait 4500 km à vélo en 2018 (ville et VTC). Je fais partie de l'association ADAV et j'anime l'antenne du Béthunois dans le Pas de calais.
 
Mon association :
Créée en 1982, l’Association Droit au vélo (ADAV) s’est donné pour but de promouvoir et faciliter les mobilités actives (la marche et le vélo) et de manière générale, tous les modes de déplacements respectueux de l’environnement comme moyens de circulation privilégiés, d’améliorer la sécurité des cyclistes et des piétons et de les représenter dans la région Hauts-de-France.
 

Eclairage testé :

 

Florent (La P'tite Rustine, Bron 69500) 
 
Moi :
J’ai découvert au collège que le vélo était mon meilleur associé pour gagner du temps, mais aussi m’évader et me sentir libre. Depuis il n’a jamais été loin de moi et a participé à éveiller ma fibre écologique et mon amour de la découverte du voyage et de la nature. Aujourd’hui c’est mon meilleur allié pour tous mes déplacements quotidiens, mais aussi pour le sport sur route et de plus en plus pour les voyages.
 
Mon association :
La P’tite Rustine est un atelier participatif, où tout le monde peut venir apprendre à réparer ou entretenir son vélo, recycler des pièces de vélos données ou construire de nouveaux vélos qui seront revendus par l’association. C’est un lieu de partage et d’entraide autour de la bicyclette.
 

Eclairage testé :

 

Thierry (Hochfelden 67) 
 
Moi :
J'utilise mon vélo au quotidien. C'est un vtt transformé en vtc que j'emporte chaque jour, toute l'année, dans le train direction Strasbourg pour être libre de circuler au centre ville et ses alentours.
Fini les bouchons, la places de parking rares et payantes, le vélo remplace ma voiture la semaine pour de nombreux déplacements très rapide et me permet de faire de l'exercice physique au quotidien.
Les week-end, par beau temps, c'est en famille que nous utilisons nos vélos, en vtc pour nous les parents et en vtt pour les enfants, pour faire de belles et longues ballades dans la région de Hochfelden et ses alentours.
 

Eclairage testé :

 

 

Thomas, 20 ans  (IUT de l'Aisne, Soissons 02200
 
Moi :
Je suis étudiant à l’IUT de l’Aisne qui c’est remis récemment au vélo. Je fait du VTT pour me détendre, me rendre au travail et des sorties généralement de 20 à 50 km. J’utilise mon vélo tous les jours pendant environ 50 min.
Je suis dans l’Aisne dans une petite forêt tranquille. Donc, je roule en performance sur des chemins de terre accidentés.
 
Mon école :
L'université Picardie Jules Vernes possède de petits groupes d'étudiants qui ne se déplacent qu'à vélo. Avec notre professeur, nous faisons de mesures sur les performances de différents éclairages pour notre consommation personnel ou un achat des éclairages en commun.
 
 

Eclairage testé :

 

Mehdi (ADTC Se déplacer autrement, Grenoble 38000) 
 
Moi :
En plus d’être un sportif du dimanche, je roule tous les jours à vélo depuis 15 ans pour mes trajets urbains et semi-urbains, de 6 à 20 km par jour autour de Grenoble. Quand j'étais enfant ou adolescent, pouvoir se déplacer à vélo représentait une forme de liberté et d'autonomie
Je ré-assemble souvent des vélos à partir de vélos plus anciens mais malheureusement, on trouve de tout dans les éclairages vendus et certains ne sont absolument pas conçus pour une utilisation quotidienne, donc je veille toujours à les doter d’un éclairage fonctionnel pour pouvoir rouler à toute heure et tout au long de l’année.
 
Mon association :
Depuis 1974, "l'ADTC Se déplacer autrement", c’est un millier d’adhérents, des bénévoles actifs, une équipe de salariés qui militent pour le tramway, le vélo urbain, le RER Grenoblois, les Zones 30, les double-sens cyclables, le train-tramway, la simplification de la politique tarifaire des transports en commun.
Nous cherchons à modérer la circulation, partager la rue autrement et proposer des alternatives à ceux qui sont prisonniers du transport individuel en voiture.
 
 

Eclairages testés :

 

Clémence (Place au vélo Laval, Laval 53000) 
 
Moi :
J’habite dans la vieille-ville de Laval. Après avoir été enseignante je me forme pour devenir agricultrice, mon mari et moi avons 5 enfants et je me déplace le plus possible à vélo, en triporteur pour les trajets vers l'école, pour les courses ou les ballades avec les plus jeunes ou en vélo pliant (que je monte dans le TER) pour rejoindre la ferme où je suis en stage une semaine par mois. J'apprécie l'autonomie que me donne le vélo y compris plus loin des villes quand la connexion avec le train est possible.
 
Mon association :
Place au Vélo Laval est une association, loi 1901, qui a pour but de développer et faciliter les déplacements dans Laval-Agglo, de promouvoir le vélo utilitaire comme moyen de transport ainsi que la marche à pied et les transports en commun, de représenter les cyclistes urbains et de loisirs auprès des élus, et de faire des propositions d’aménagements cyclables aux élus.
 
 

Eclairage testé :

 

Alexandre  (EDEN, Nancy 54000) 
 
Moi :
Cycliste urbain depuis 35 ans, je fais principalement du vélo pour me rendre au travail ainsi que pour des petites courses et mes sorties en ville. Peu de sorties sportives ou de balades, surtout pas en hiver. Mon “vélotaf” se résume à 4 fois 3 km par jour, plus occasionnels rendez-vous en ville.
 
Mon association :
EDEN est une association de défense de l'environnement nancéien, Fondée en 1991, n’a jamais cessé d’aiguillonner le débat et d’agir pour une meilleure prise en compte du développement durable dans la politique de la ville.
Plus que jamais, nos actions sont d’actualité : le réchauffement climatique, la diminution des ressources pétrolières, l’érosion de la biodiversité sont autant de défis que nos sociétés devront relever au cours de ce XXIème siècle. Si ces menaces globales peuvent nous paraître bien lointaines, l’association EDEN est persuadée que les solutions sont à portée de chacun de nous et qu’elles se construisent dans notre vie quotidienne de citoyen.
 

Eclairage testé :

 

Francine, 28 ans (Collectif des Vélos en Ville, Marseille 13001) 

 
Moi :
“Vélotaffeuse” par tout temps (soleil, pluie, vent, neige). Je roule entre 75 à 100 km par semaine en moyenne et surtout en ville à Marseille.
 
Mon association :
L’association Collectif Vélos en Ville a pour objectif de sensibiliser, de former et de faire participer le public le plus large possible au développement de la pratique du vélo en ville.
Elle a été créée il y a 23 ans et participe à de nombreuses actions afin de faciliter l'utilisation du vélo comme mode de déplacement pour tous.
 

Eclairage testé :

Voici le portrait des testeurs de la session 2017/2018 :

Mélanie (BAPAV, Brest 29200) 

Pratique du vélo au quotidien, majoritairement urbain

Vélotaffeuse au quotidien, je me sers aussi de mon vélo pour aller faire mes courses, me rendre à mes activités, aller chez des amis... Mes déplacements se font principalement en ville et centre-ville. Quelques balades en campagne le week-end.

Eclairages testés :

 

Cécilia, 31 ans (BAPAV, Brest 29200) 

Pratique du vélo au quotidien, majoritairement urbain

Active de 31 ans récemment arrivée à Brest, je vais au travail à vélo chaque jour et pour tous mes déplacements en ville (env 3500 km/an) en vélo électrique, par tous les temps sur des routes urbaines majoritairement.

Eclairages testés :

 

  Simon, 19 ans (IUT de Cuffies-Soissons 02200) 

Pratique du vélo au quotidien, moitié rurale moitié urbaine, circulation le matin et le soir.

J'utilise mon vélo pour me rendre à l'IUT tous les jours, je suis débutant dans l'utilisation du vélo au quotidien. Je fais environ 1400km/an.

Eclairages testés :

 

Arnaud, 50 ans (IUT de Cuffies-Soissons 02200) 

Pratique du vélo au quotidien, moitié rurale moitié urbaine, circulation à toute heure de la journée.

J'utilise mon vélo pour aller à l'IUT et me balader aux alentours de Soissons. J'utilise le vélo comme moyen de transport depuis trés longtemps. Je fais environ 25000km/an.

Eclairages testés :

 

  Thierry (Vélod’vie, Cognac 16100) 

Pratique du vélo au quotidien, urbain et périurbain.

Je me rends quotidiennement à mon travail en vélo en utilisant des secteurs périurbains peu éclairés. J'effectue également tous les trajets inférieurs à 10-15km par ce mode de transport, soit au total environs 4 à 5000 km/an.

Eclairages testés :

 

  Daniel, 67 ans (La Roue Libre de Thau, Sète 34200) 

Pratique du vélo au quotidien, plutôt urbain et plutôt de jour.

Je me déplace à vélo quotidiennement (sans voiture) plutôt en ville, mais également hors agglomération. Plutôt cycliste averti et habitué au vélo en ville, âgé de 67 ans je me déplace à vélo en ville depuis les années 70.

Eclairages testés :

 

Paul, 58 ans (La Roue Libre de Thau, Sète 34200)

Pratique du vélo au quotidien, urbain et rural, matin et soir.

Je me suis mis au vélo depuis mon installation à Sète en 2013. J'utilise mon vélo pour aller travailler, faire mes courses et me rendre sur mes lieux de loisir. Le vélo est devenu mon moyen de transport privilégié en ville et hors agglomération.

Eclairages testés :

 

Laure, 70 ans (La Roue Libre de Thau, Sète 34200)

Pratique du vélo au quotidien

Pratique le vélo comme moyen de déplacement depuis 20 ans

Eclairage testé :

 

  Xavier (Vélod’vie, Cognac 16100)

Pratique du vélo au quotidien, urbain et rural, de jour comme de nuit.

J'utilise mon routier peugeot de 1977 pour circuler en ville hors travail et c'est sur ce vélo que j'avais monté l'éclairage. Je l'ai donc testé le WE et en soirées. J'utilise un vélo récent pour me rendre frequement à mon travail distant de 15km ( 35 mn ) avec une alternance de circulation ville ( 15 mn ) campagne ( 20 mn ).

Eclairages testés :

 

Susan (Vél’Orient, Lorient 56100)

Pratique du vélo au quotidien

J'utilise le vélo depuis l'enfance. Il me sert surtout pour mes trajets domiciles-école-loisirs.

Eclairages testés :