En savoir plus sur les critères d'évaluation

Dans cette page vous trouverez des précisions sur le choix des critères mesurés par la commission éclairage, ainsi que la définition de plusieurs notions, des échelles de valeurs sur lesquelles se baser pour apprécier la performance d'un dispositif d'éclairage vélo.  Autant d'éléments destinés à vous éclairer dans vos choix. 

Tout d'abord quelle est la différence entre les lux et les lumens.

Lumen : quantité de lumière émise par une source (ampoule, lampe, etc.). Le lumen (lm) est l'unité de la puissance lumineuse.

Lux : flux lumineux reçu par unité de surface (1 lumen par m² vaut 1 lux). Le lux (lx) est l'unité de mesure de l'éclairement.

Notre conseil : pour votre choix d'éclairage basez vous sur les lux affichés par le constructeur et vérifiez pour quelle distance ils sont donnés (lorsque c'est le cas ...). L'idéal serait 200 lux ou plus à 10m, les constructeurs faisant rarement mieux.

Mais attention : les valeurs données par les tests en laboratoire peuvent différer de celles données par les constructeurs, qui cherchent à annoncer des performances parfois au dessus de la réalité, dans un but commercial.

 

 

Plus de conseils pratiques : consultez la page " Eclairage " > 4 conseils pour choisir son éclairage vélo "

 

 

Critères d'évaluation du laboratoire

 

Les critères retenus par le laboratoire pour évaluer les éclairages testés sont : le prix, les lumens produits, les lux à une distance de 10 et 15m pour les éclairages avant, les lux à une distance de 0.5 et 1m pour les éclairages arrière, la puissance électrique consommé par rapport aux lumens produits, l'angle du faisceau et enfin l'autonomie.

  • Code couleur des notes obtenues en laboratoire :

 

  • Note prix :

    Si le vol est l’un des premiers freins à l’utilisation du vélo, le prix est aussi un frein à l’équipement d’un éclairage performant permettant de voir…

    Un éclairage vendu 100€ maximum obtiendra la note minimale de 1 et un produit proposé à 20€ ou moins aura la note maximale de 5.

Tableau de la note en fonction du prix (en €) :

 

 

 

 

 

 

 

  • Note lumenlumen (lm) est une unité de puissance lumineuse qui indique combien de lumière utile à l’éclairage est émise par une ampoule ou une lampe.

    La quantité de lumens émise par un éclairage vélo est souvent indiquée par le distributeur. Cependant ces informations sont souvent erronées. En 2017, les LED atteignent un maximum de 120 lumens/watt.

    En éclairant un mur de 50cm à 1m, avec un luxmètre, il est possible de connaitre cette valeur en intégrant les mesures de lux et de surface.

    1200 lumens est la tendance de l’offre de nombreux constructeurs et un bon compris (à raison de plusieurs LED dans le dispositif, car la quantité de lumen s’additionne).

    Donc 1200 lumens auront la note maximale de 5 et 10 lumens obtiennent la note de 0. La note de 1 sera pour une fourchette de valeurs situées entre 230 et 250 lumens.

Tableau de la note obtenue en fonction des lumens mesurés (lm) sur éclairages avant : 

Bien souvent les éclairages arrière fournissent peu de lumen. La note de 5 sera donc attribuée aux éclairages fournissant 30 lumens ou plus et un éclairage fournissant 6 lumens aura la note de 1.

Tableau de la note  obtenue en fonction des lumens (lm) mesurés sur éclairages arrières :

  • Note lux à 10m et 15m (visibilité offerte à 10m): Le lux (lx), est une unité de mesure de l'éclairement, qui décrit le flux lumineux reçu par unité de surface : "Un lux est l'éclairement d'une surface qui reçoit, d'une manière uniformément répartie, un flux lumineux d'un lumen par mètre carré".

Le lux caractérise le flux lumineux reçu par unité de surface. Un smartphone peut mesurer cet éclairement de façon plus ou moins précise.

Les distances de 10 et 15 mètres sont pris comme référence sur le sol, ainsi qu’à 1m du sol. Il s’agit de distances permettant de visualiser un obstacle et d’anticiper son évitement.

A 10m : pour un usage en ville sous éclairage urbain

            - lux au sol pour anticiper sur la vision des obstacles au sol (ex : nids de poule) ;

            - lux à 1m de hauteur pour voir les obstacles ou piétons sans éblouir.

A 15m : pour un usage hors agglomération

            - lux au sol pour voir la route à distance, anticiper sur les capacités de freinage devant des obstacles au sol ;

            - lux à 1m de hauteur pour voir la route à distance, anticiper sur la vision et le freinage face à des obstacles ou piétons.

A 10m, 250 lux donnera la note de 5, 50 donnera la note de 1 et 3 donnera la note de 0.

Tableau de la note en fonction des lux mesurés à 10m :

Et à 15m, 20 lux donnera la note de 5, 4 donnera la note de 1 et 0 donnera la note de 0.

Tableau de la note en fonction des lux mesurés à 15m :

  • Lux à 0,5m et à 1m pour les feux arrières :

    Les distances de 0.5 et 1 mètre seront prises comme référence au centre du faisceau contre le mur. A 1m, si l’éclairage de la lumière est de 500 lux, alors il sera visible de jour.

    A 0.5m, 250 lux donnera la note de 5, 50 lux donnera la note de 1 et 3 lux donnera la note de 0.

    Sur l’éclairage arrière, il y a souvent des leds de puissance qui permettent d’être vu de loin et des petites-leds qui permettent d’être vu de près.

    D’ailleurs, pour certains éclairages arrière, on a une partie lumineuse avec des angles à plus de 180° par rapport à l’arrière pour être visible sur les côtés.

    C’est qu’en mode flash, certains éclairages ont des puissances deux à trois fois supérieures que celles en continu et permettent d’être bien visible de jour.

    Même si la législation interdit encore le mode flash, ce serait bien de l’évaluer, cela va relever la note de certains éclairages.

    Entre les lux à 0.5m et 1m, il y a toujours une division par 4 car les optiques sont tous ronds en général. 

Donc, sur celle des 0.5m, nous allons mettre la valeur max de lux et pas celle en continu (il n’y a que les knog et bontrager qui sont concernés). Mais leur note va augmenter.

Et à 1m, 20 lux donnera la note de 5, 4 lux donnera la note de 1 et 0 lux donnera la note de 0.

Tableau de la note en fonction des lux mesurés à 1m :

  • Note puissance :

    Les mesures portent sur la puissance électrique absorbée par le convertisseur électrique et la LED. Le convertisseur est un régulateur de courant permettant de conserver l'éclairement prévu, malgré la variation de la tension, de la batterie due à sa décharge.

           Ici la note dépend du rapport entre cette puissance absorbée et les lumens produits.

Si la puissance est de 12W pour 1200 lumens donc 100 lm/W alors la note sera de 4. Si la puissance absorbée est de 24W (50lm/W) alors la note sera de 2. La note maximale est atteinte pour 133 lumen/W donc la note de 5.

Tableau de la note en fonction du rapport lumens produits sur puissance absorbée (unité : lm/W).

  • Note angle de diffusion du faisceau lumineux (largeur du faisceau) : l’angle permet de savoir comment la lumière se disperse. Plus il est petit, plus la lumière sera concentrée sur un point précis, ce qui permet de ne pas gêner les automobilistes venant d’en face ou les piétons.

 

(2,5° ou moins -> 5pts ; 24,5° ou plus -> 0pt)

Tableau de la note de l'angle de diffusion (en degrés °)

 

  • Note autonomie :

    Une autonomie de 4h est correcte dans la plupart des usages et aura donc la note de 5 et une autonomie de 45min donne la note de 1. Cependant un éclairage sur dynamo ou batterie de VAE (Vélo Assistance Electrique) aura directement la note de 5.

    On prend l’autonomie maximale (mode flash) et celle minimale (mode maximal continu) et nous allons considérer la moyenne des deux. Pour déterminer la note des autonomies minimale et maximale.

Tableau de la note de l'autonomie (en heures) :

*Attention :  5 points ont été accordés pour une autonomie de >= 4h d'un éclairage sur piles ou batteries,

et 5 points ont aussi été accordés d'office pour des éclairages branchés sur dynamo ou sur batterie de VAE.

 

 

 

 

 

Critères d'évaluation terrain -  ressenti d'usage

 

En complément des mesures objectives en laboratoire, une phase de tests terrain est effectuée par des usagers réguliers du vélo, afin de recueillir leur ressenti d’usage. Les données résultantes de cette phase de test sont recueillies à l’aide d’un guide du testeur comprenant un protocole de test et un questionnaire en ligne. L’évaluation porte sur quatre critères principaux : le caractère pratique, durable, la qualité globale de l’éclairage, en agglomération ou hors agglomération en toutes conditions climatiques et de luminosité. Certaines mesures correspondant à ces critères sont également effectuées en laboratoire.

‘’Informations sur le packaging’’ est un nouveau critère d’évaluation. Il est constaté que c’est très difficile pour le public de se retrouver dans les informations données par les fabricants sur les performances réelles de leurs produits. Et bon nombre de descriptifs ne transmettent aucune information, d’aucuns sont incomplets et d’autres boostent les performances réelles de leurs éclairages.

Donc, l’objectif de cette rubrique est d’inciter les fabricants à transmettre les informations justes, pertinentes, compréhensibles et nécessaires, afin d’aider les clients, souvent béotiens à faire une comparaison entre les éclairages sur des bases comparables et pouvoir choisir ce qui correspond à leurs usages et à leurs besoins en matière de sécurité.

Et dans ce cas, les tests en laboratoire auront pour seule utilité de certifier les données transmises.

1/ Le caractère pratique :

Dans le critère "pratique" nous avons choisi de noter :

  • la simplicité d'utilisation
  • la facilité d'installation / désinstallation sur le vélo
  • la présence de plusieurs modes de luminosité
  • la possibilité de régler le faisceau
  • selon la source d'alimentation, différents niveaux d'appréciation ont dû être adaptés pour la pertinence de l'évaluation :
    • pour un éclairage avec batterie ont été notés : l'indicateur d'état de charge, le temps de recharge, et si elle alimente le feu avant et le feu arrière ; 
    • pour un éclairage avec dynamo c'est la performance de l'éclairage à l'arrêt qui a été appréciée.

2/ Durable

Dans le critére "durable", nous avons choisi de noter ce qui touche aux économies d'énergie, à la source d'alimentation et à la durée de vie du produit. Ont ainsi été évalués :

  • l'autonomie (en mode standard)
  • la source d'alimentation (batterie, dynamo ou piles)
  • la longévité avec comme sous critères :
    • la robustesse de l'attache  
    • l'étanchéité à l'eau et à la poussière 
    • la possibilité de racheter des pièces
    • la présence d'une garantie de 2 ans
    • le caractére recyclable de l'emballage du produit
  • la qualité globale de l’éclairage utilisé en agglomération
  • la qualité globale de l’éclairage utilisé hors agglomération

3/ Informations packaging

Sur les notes ‘’Informations packaging’’, si les valeurs sont vraies la note sera doublée.

S’il y a un écart de valeurs de plus de 25%, inferieur aux des valeurs mesurées, la note sera de 0 car de nombreux fabricants gonflent leurs valeurs pour mieux vendre.

Ont ainsi été évalués :

  • l'autonomie
  • le nombre de lux à 10m (pour éclairage avant) ou à 1m (pour éclairage arrière)
  • l'angle d'éclairage
  • le nombre de lumens
  • la puissance lumineuse

 

Pour plus de détails sur les critères de notation :  téléchargez le livre blanc des tests d'éclairages