Les candidats nous parlent du vélo

Le 13 avril, nous lancions www.parlons-velo.fr un site dédié à la place du vélo dans les deux grandes échéances électorales de 2017. En à peine une semaine 7 des 11 candidats ont répondu à l’appel lancé par la FUB et ses 16 partenaires, des acteurs aussi variés que l’Union Sport & Cycle et France Nature Environnement.

Alors que la première campagne nationale pro vélo a recueilli plus de 5 000 soutiens dans la population civile, il apparaît clairement que - s’il reste un sport populaire et un loisir apprécié - le vélo comme moyen de déplacement est de moins en moins une idée réservée uniquement à quelques écolos, et de plus en plus un élément de réponse à de graves problèmes de notre société urbaine. Rappelons simplement trois arguments à l’attention des candidats aux élections présidentielles et législatives. 

La santé d’abord. L’un des enjeux majeurs de santé publique aujourd’hui est de réduire la sédentarité, facteur de maladies chroniques (diabète, affections cardio-vasculaires, obésité…) et de morts prématurées. Une pratique régulière du vélo (pour se rendre au travail, à la gare, au collège…) répond très précisément aux recommandations de l’OMS en matière de prévention des risques cités. Et réduire le bruit et la pollution de l’air intéresse la santé de tous, pas seulement de ceux qui font du vélo.

Les équilibres sociaux ensuite. Outre les économies considérables à envisager sur le budget de l’assurance maladie, le vélo, facilement accessible au plus grand nombre, vecteur d’autonomie et de confiance en soi à tout âge, permet de réduire les dépenses de transport des ménages, de revitaliser les commerces de proximité des bourgs et des villes moyennes, de tisser des liens sociaux mis à mal par un usage immodéré de la voiture.

L’économie enfin. Le vélo est un moyen exceptionnel de développer sur tout le territoire un tourisme de qualité, respectueux des sites et des paysages, très apprécié des visiteurs étrangers, avec un retour sur investissement rapide (comme en témoigne l’expérience de la Loire à vélo), et l’assurance de voir se développer de nombreux services le long des véloroutes et voies vertes.

Avec 30% de Français qui se déclarent prêts à passer immédiatement au vélo, le potentiel est énorme. L’enjeu est d’autant plus grand que si seulement 10% des déplacements s’effectuaient à vélo, les économies cumulées de manière directe et indirecte se chiffreraient à plus de 50 milliards d’euros par an. Or actuellement, selon les derniers chiffres publiés par l’INSEE, seulement 2% des déplacements domicile-travail se font à vélo. La marge de progression est énorme, elle est entre les mains de ceux qui aspirent aux plus hautes responsabilités de l’Etat, comme des parlementaires qui orienteront la politique du pays.

Les partenaires de Parlons vélo ! 

  • L’Union sport & cycle :  1ère organisation professionnelle ayant pour objet la représentation et la défense des entreprises du secteur économique du sport, des loisirs, du cycle et de la mobilité. www.unionsportcycle.com Partenaire principal. 
  • AF3V : Association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes qui agit pour le développement de ces itinéraires sécurisés destinés aux déplacements non motorisés. www.af3v.org
  • Aguidon plus :  Spécialiste du parking à vélos. www.aguidon-plus.fr
  • Altinnova : Concepteur et fabricant d’équipements innovants pour les aménagements cyclables. www.altinnova.com
  • Cyclable : 1er réseau de magasins spécialisés Vélo Art de Vivre. Engagé pour la promotion du vélo comme mode de déplacement depuis 2005. www.cyclable.com 
  • La Fédération Européenne de Cyclistes : représentante des cyclistes européens depuis 30 ans. Forte de 80 organisations membres dans 40 pays, représentant plus de 500 000 membres, ECF s’est engagée à accroître l’usage du vélo, pour le développement de la mobilité durable et du bien-être public. https://ecf.com/
  • FNAUT : La Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports conseille et défend les usagers de tous les modes de transport et les représente auprès des pouvoirs publics et des entreprises de transport. www.fnaut.fr  
  • FNCRM : Fédération Nationale du Commerce et de la Réparation du cycle et du Motocycle. www.fncrm.fr
  • FNE : France Nature Environnement, fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement, est la porte-parole d’un mouvement de 3500 associations. www.fne.asso.fr
  • FSGT : fédération sportive et gymnique du travail, fédération affinitaire omnisports de 230 000 pratiquants. www.fsgt.org
  • L’Heureux cyclage : réseau national des ateliers participatifs et solidaires de réparation de vélos. Il promeut l’usage du vélo comme alternative à l’automobile par l’apprentissage de la réparation, le partage des outils, et le réemploi de vélos et de pièces détachées. www.heureux-cyclage.org
  • MCF : Moniteurs cyclistes français propose à travers son réseau de 850 Moniteurs-Guides et de 70 Ecoles labellisées toutes sortes d’activités à vélo, pour tous les niveaux, tous les publics, toutes les pratiques, dans toute la France. www.moniteurcycliste.com 
  • RAC : Le Réseau Action Climat – France est une association spécialisée sur le thème des changements climatiques. C’est le représentant français du Climate Action Network International (CAN-I), réseau mondial dont le but est d’inciter les gouvernements et les citoyens à limiter l’impact des activités humaines sur le climat. www.rac-f.org
  • Rue de l’avenir : association de déplacements urbains, qui vise l’amélioration de la qualité de vie en ville tout comme dans nos villages. Face à l’occupation abusive de l’espace urbain par les voitures, tous les habitants souhaitent aujourd’hui reconquérir leur ville. www.ruedelavenir.com
  • UTP : l’Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) est l’organisation professionnelle regroupant les entreprises de transport public et les entreprises ferroviaires (fret et voyageurs) en France. www.utp.fr