La contribution majeure des Assises de la mobilité s’appelle “Parlons Vélo”

Avec plus de 113 000 réponses, le Baromètre des villes cyclables est la plus grande enquête jamais menée en France auprès des usagers du vélo, et la 2e d’Europe. Illustration d’une passion retrouvée, cette enquête sur le vélo constitue la plus large contribution citoyenne aux Assises de la mobilité. Les résultats montrent que les Françaises et les Français attendent du gouvernement une politique pro-vélo ambitieuse pour accélérer la transition des mobilités.

La Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) et ses partenaires ont lancé cette année le premier Baromètre des villes cyclables : “Parlons Vélo”. Les 113 009 réponses obtenues montrent le formidable besoin des cyclistes de s’exprimer sur leurs conditions de circulation à vélo, qui doivent être fortement améliorées. La Poste par l’intermédiaire de sa structure écomobilité « Bemobi » soutient ce baromètre qui vient enrichir la connaissance des enjeux de la pratique du vélo au quotidien sur le territoire national.

Les résultats permettent d’analyser finement les différents freins à la mobilité à vélo : ils montrent toute l’urgence des propositions portées par la FUB dans son cahier d’acteurs (1) :

1. Sécurité (2) : 

  • 80 % des répondants (85 % des répondantes) estiment qu’à vélo il est important d’être séparé du trafic motorisé.
  • 90 % estiment que les conditions actuelles ne permettent pas aux enfants ou aux personnes âgées de se déplacer à vélo en sécurité.

-> La FUB demande à l’État de lancer un appel à projet financé pour des territoires pilotes « 100% cyclables ».

2. Bienveillance (3) : 

  • 90 % des répondants constatent que des conducteurs se garent fréquemment sur les itinéraires cyclables qui leur sont réservés.
  • 8 % seulement des répondants s’estiment respectés par les conducteurs de véhicules motorisés !

-> La FUB demande à l’État de rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo dans le cadre de l’école primaire.

3. Stationnement (4) 

  • 20 % seulement des répondants trouvent qu’il est facile de stationner son vélo en sécurité près des gares ou stations de transports en commun.
  • 92 % des répondants estiment que les vols de vélo sont fréquents et craignent pour la sécurité de leur véhicule.

-> La FUB demande à l’État la mise en place d’un plan de stationnement intermodal sécurisé et de lutte contre le vol de vélos.

Les Assises de la mobilité doivent être l’occasion d’assumer la rupture avec la politique du tout-voiture. L’ampleur de la contribution citoyenne portée par la FUB montre que la « solution vélo » a le potentiel pour améliorer concrètement le quotidien des Françaises et des Français. L’État doit permettre à tous de se déplacer à vélo confortablement et en sécurité : un véritable Plan Vélo, sincère et financé, doit être inclus dans la future loi de mobilité.

 

Notes :

1Dans le cadre des Assises de la mobilité, la FUB a déposé un cahier d’acteurs comprenant 26 propositions pour une France Cyclable.

2 Propositions n°1, 3, 4, 8 et 9 du cahier d’acteurs de la FUB

3 Propositions 13, 15 et 17 du cahier d’acteurs de la FUB

4 Propositions 16 et 19 du cahier d’acteurs de la FUB

 

Début septembre, la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) a lancé l’enquête nationale “Baromètre des villes cyclables”. L’objectif était de recueillir le ressenti des usagers sur les conditions d’usage du vélo dans leur ville à travers une quarantaine de questions.

L’enquête s’est terminée le 30 novembre et elle a enregistré plus de 113 000 réponses dans toute la France, ce qui en fait la plus large contribution citoyenne aux Assises nationales de la mobilité. Les résultats permettront d’objectiver les freins au développement de la mobilité à vélo et offriront des pistes aux pouvoirs publics pour orienter les politiques publiques en faveur de la mobilité à vélo.

Afin d’assurer une rigueur statistique, seules les communes ayant reçu 50 réponses au minimum seront évaluées et pourront figurer dans le classement. Plus de 300 communes de France métropolitaine et d’outre-mer ont dépassé ce seuil. Toutes les communes ne seront cependant pas comparées entre elles puisque le classement sera effectué selon quatre catégories de tailles démographiques. Les classements et les résultats pour chaque commune seront communiqués le 16 mars 2018, à l’occasion du congrès de la FUB qui se tiendra à Lyon.

D’ici là, la globalité des 113 009 réponses à l’échelle française nous permet d’ores et déjà de tirer quelques grandes tendances sur le ressenti des répondants et leurs profils :

 

 

Dans le dossier de presse complet, retrouvez nos premiers enseignements nationaux, la répartition des réponses à chaque question, la carte et le tableau de participation des villes à l'enquête.