Pièges à éviter

La portière 

Le piège : un conducteur ou passager de véhicule stationné dans la file que vous longez vous ouvre une portière sous le nez : soit vous êtes bloqué, soit vous êtes projeté sur la rue… avec des conséquences souvent dramatiques.
Les bonnes pratiques : rouler à 1m des portières pour pouvoir éviter les ouvertures surprise, avoir un œil pour l'intérieur des voitures et se méfier des passagers restés assis dans un véhicule à l'arrêt ainsi que des vitres teintées opaques. Ces mêmes vitres sur-teintées sont désormais interdites mais… on attend le décret d'application.

 

La bordure de trottoir biseautée, le rail, les trous divers et d'hiver !

Le piège : un pneu engagé dans un caniveau en biseau sort difficilement de cette gouttière. Quand les 2 roues sont concernées, c'est la perte d'équilibre et la chute.
La bonne solution : toujours se tenir à distance

Le piège : un franchissement de bordure de trottoir sans s'arrêter (pas trop recommandé pour vos roues…) : il y a risque de chute si vous prenez trop en diagonale
La bonne solution : couper franchement à la perpendiculaire

Le piège : franchissement de rails (de tram en particulier) : risque de coincement des pneus fins et de … soleil !
La bonne solution  : ralentir et passer la roue avant le plus perpendiculairement possible, la roue arrière suivra.
 
Le piège : les trous dans la chaussée en particulier recouverts d'eau (vous ne connaissez pas la profondeur de ces obstacles qui ont tendance à se creuser en fin d'hiver…)
Solution : évitez !
 
Le piège : les ouïes des plaques d'évacuation des eaux placées dans le sens de la marche qui coincent une roue avant à pneu fin.
Solution : évitez...

 

Le poids lourd ou le bus qui recule

Le piège : vous n'avez pas de marche arrière et sauf s'il a une caméra, il ne vous a pas vu et va vous bousculer ou pire ...
Solution : ne jamais aller vous coller juste derrière un poids lourd ou une bus (ni sur les côtés d'ailleurs) ; toujours laisser plusieurs mètres entre son pare-choc arrière et vous. Si malgré tout vous vous sentez piégé, abandonnez le vélo en catastrophe, mieux vaut perdre un vélo que la vie !

Télécharger la valise formation du CEREMA pour la prévention des accidents entre poids lourds en milieu urbain et modes actifs piétons et cyclistes comprenant 9 clips vidéo mettant en scène des scénarios d’accidents entre poids lourds et modes actifs en milieu urbain.

 

Les jantes humides

Le piège : vous avez stationné votre vélo sous la pluie. Quand vous remonterez dessus vos freins sur jante (comme la plupart encore aujourd'hui) ne vous seront d'aucun secours au prochain carrefour. Il faut du temps aux patins pour évacuer l'eau accumulée sur les jantes.
La solution : évacuez préventivement cette eau en pédalant dés votre départ freins serrés sur quelques mètres.

 

Le froid

Le piège : vous êtes partis sans gants l'hiver et vous avez la tentation de glisser vos mains engourdies dans les poches douillettes de votre polaire … pas facile pour freiner d'urgence ou changer de trajectoire en ville où les obstacles peuvent surgir à tout instant !
La solution : soyez prévoyants, investissez dans une paire de gants confortables

Le piège : il fait froid ou il pleut, la tentation est grande de vous réfugier sous une capuche qui réduit votre capacité à entendre et à voir sur les côtés et sur l'arrière.
La solution : en ville, si vous n'aimez pas le casque, il est préférable de porter casquette, bonnet ou chapeau de pluie.